• D'un feu sans flammes

    "Je pourrais appeler ça un vide. Mais ce n'est pas vraiment cela, la dépression. La dépression, ce n'est pas se sentir vide. C'est être privée des choses qui vous font vous sentir exister." p.181

    D'un feu sans flammes
    Greg HRBEK
    Editions Phébus
    Quatrième de couverture:

    Plusieurs années après le terrible attentat du 11-Août à San Francisco, la politique américaine est toujours traumatisée et méfiante à l’égard du monde musulman. La guerre a été menée dans le golfe Persique, des milliers d’Américains de confession musulmane ont été confinés dans les anciennes réserves indiennes… Les plaies commencent tout juste à se refermer.

    Dans la banlieue de New York, Dorian, bientôt douze ans, rêve de massacres et bombe des insultes sur les murs de la mosquée locale. C’est à ce moment que son voisin, un vétéran de l’armée, recueille un orphelin musulman. Ce simple geste de bienveillance aura de terribles conséquences.

    Pourquoi l'ai-je choisi parmi toute la sélection de livre Masse Critique de Babelio ? C'est d'une part car le sujet m'évoquait l'actualité et nous n'avons jamais assez d'ouverture vers la critique de notre monde actuel par les autres, et je ne connaissais pas cet auteur, je voulais me faire une idée de ce que ça pouvait donner. D'une autre part, j'avoue mon côté sensible aux magnifiques couvertures, et celle-ci m'a tout de suite appelé, derrière ses couleurs très envahissantes dans un couloir de livres.
    Il faut savoir que ce livre mêle passé, présent et futur, c'est un roman qui traverse le temps, et ceci donnant autant de possibilités idéales pour traiter pareil sujet... que de difficultés à s'y retrouver. De plus, les personnages sont nombreux, peuvent se ressembler, et leurs identités sont mêlées de façon à ce qu'on ne connaisse que peu de leurs caractéristiques, je les ai mélangé à certains moments. Il n'y a pourtant pas d'importances majeures à se rappeler de chacun sinon car leurs histoires ne font pas toutes avancés l'intrigue -ou les intrigues plutôt- principale(s).
    Ce roman peut être révélateur d'une société américaine (et mondiale) dans le malaise face aux attentats, l'arrivée de l'extrême-droite au pouvoir ou la montée en puissance de groupes terroristes qui s'opposent à toutes les formes d'Islam dans leur pays, c'est une approche qui rend ce livre vraiment époustouflant. Si dans l'ensemble j'ai trouvé que l'auteur pouvait rendre certains passages lents, modérés voire peu utiles, je conclus cette lecture avec un regard positif. Le lecteur prend son temps pour s'adapter à la narration, à se trouver dans la chronologie que l'auteur tente de lier à nos souvenirs de la politique et des faits divers de notre époque. Il est bien réalisé, il intègre de nouveaux horizons, peu flatteurs de ce que l'humanité est capable de faire, mais tout de même ce genre de nouveauté rafraîchit les rangées des librairies qui vendent la terreur des groupes terroristes islamistes... sans révéler qu'il existe cette même extrême opposition de l'autre côté. 

    JE LE CONSEILLE POUR SA NOUVELLE RESOLUTION: libérer les esprits de l'éternel apitoiement sur notre sort, de cette croyance qu'il n'y a qu'un groupe de méchants possible.

    « #FamousREPRISE DES COURS... ET DU BLOG ? »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :