• "Dans ce cas, pourquoi ne pas rester? Pourquoi ne pas batailler? Peut-être que si j'étais un peu plus aguerrie, si j'avais eu plus de malheurs, je serais mieux préparée à ce combat. Bien sûr, ma vie n'a pas été sans nuages. Comme tout le monde, j'ai eu des moments de déception, de solitude, de colère, de frustration. Mais je n'ai pas connu de drames. Je n'ai jamais eu de raisons de m'endurcir suffisamment pour affronter ce qui m'attend si je dois rester." p.202

    Lire la suite...

    Pin It

    2 commentaires
  • "La première fois que j'ai vu Scarlett, c'est le jour où elle a emménagé dans notre quartier avec Marion, sa mère. J'avais onze ans. [...] Elle n'a pas fait attention à moi, lorsque j'ai remonté l'allée de son jardin pour m'arrêter devant son perron, juste sous le store de sa véranda, où là, j'ai attendu qu'elle prenne la parole la première. [...] J'étais atrocement timide" p.13
     
    "Cet été-là j'avais un nouveau moi qui évoluait au fil des nuits estivales trop chaudes, trop moites. J'ai fumé mes premières cigarettes, bu ma première bière; je me suis offert un super beau bronzage et me suis fait deux fois percer les oreilles." p.27

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • " - Tu es une gentille petite, il me semble. Alors, je vais te donner un conseil, Beth: sois toujours sage et respectueuse de la loi. Car, sais-tu ce qui arrive à ceux qui ne respectent pas les règles édictées par notre Commandeur? Le sais-tu?
    Tandis qu'il prononçait ces paroles, il ne regardait plus l'enfant mais dévisageait sa mère avec insistance. La petite fit non de la tête.
    - Ceux-là, dit-il, nous les écrasons comme de sales petites bêtes." p.38
    On voit bien maintenant qui dirige (le Commandeur donc) et fait appliquer les lois tout en instaurant la peur auprès des habitants, et même aux enfants (la Milice).

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • "En partant ce matin, j'ai regardé longuement mon clodo. Entre son cœur et ses fringues crasseuses, dans mon sac à dos, au milieu de mes bouquins de cours, il y a le même objet. Un livre. Le Lion. Un fil invisible qui nous lie, que personne, sauf moi, ne soupçonne. Alors sur le chemin du lycée, je me mets à rêver."

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • "Je savais qu’un million de soldats étaient morts à Verdun. Mais ce n’étaient là que des abstractions, des chiffres, des statistiques, des informations. On ne peut souffrir pour un million d’êtres.
    Mais ces trois enfants, je les avais connus, je les avais vus de mes propres yeux, c’était tout à fait différent. Qu’avaient-ils fait, qu’avaient fait leurs pauvres parents pour mériter un tel sort "

    Lire la suite...

    Pin It

    7 commentaires
  • "La seule façon sûre de prendre un train, c'est de louper le précédent."
    Pierre Daninos.

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire

  • Nous sommes enfin arriver à ce jour glorieux qu'est le lundi avant Noël... Avec le début d'une semaine chargé de travail, le retour pour certains d'un week-end de folie, ou d'un week-end tranquille sous la couette pour d'autres, on a toujours un peu de mal à attendre le fabuleux jour J. Ça peut paraître long alors je vous ai préparé un petit casse-croûte pour la route.

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique