• La face cachée de Margo

     
    " - Voilà ce qui est laid dans cette ville, a-t-elle dit. D'ici, on ne voit pas la rouille, ni la peinture écaillée, ni je ne sais quoi, en revanche, on peut dire avec certitude ce qu'elle est. Voir à quel point elle est factice, même pas assez solide pour être en plastique. C'est une ville de papier." p.73

    La face cachée de Margo

    Auteur: John Green
    Catégorie(s): Jeunesse, Romance
    Age: A partir de 14 ans
    Parution: Éditions Gallimard Jeunesse / 2014
    Collection: Scripto
    Nbre de pages: 390
    J'ai entendu parler du film avant le livre. C'est d'ailleurs la raison qui m'a poussé à acheter ce livre avant de voir le film, histoire de pouvoir commenter l'adaptation en connaissance de cause. L'auteur m'avait ému dans Nos étoiles contraires, j'espérais donc reconnaître l'univers et les personnages qu'a inventé John Green. Qu'en est-il?

    Quatrième de couverture:

    "Mar-go-Roth-Spie-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s'introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l'entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit.
    Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle a disparu.

    Quentin saura-t-il décrypter les indices qu'elle lui a laissés pour la retrouver? Plus il s'en approche, plus Margo semble lui échapper..."

    Un peu plus...

    Ce roman raconte l'histoire de Quentin, et de son obsession pour sa voisine Margo Roth Spiegelman. Obsession qui se conclura en un road trip dans l'est des States. Résumé foireux mis de côté, je vais plutôt vous parler de ce que j'ai ressenti pendant ma lecture.
    Ce sera plus simple, car je considère que La face cachée de Margo est bien trop complexe pour entrer dedans en sachant à quoi s'attendre. Il vaut mieux pour vous qui avez décidé ou déciderez de lire ce livre d'en savoir un peu moins que ce que la quatrième de couverture ne vous dévoile déjà.
    Les poètes cités, comme Whitman, semblent être très métaphoriques, et le roman en lui-même cache sûrement nombre de belles pépites qu'une seconde lecture nécessiterait pour les découvrir de long en large.
    Je m'attache difficilement à ce genre de lecture, j'ai toujours l'impression de rater quelque chose qui me fait ressentir de l'incompréhension.
    C'est une lecture enrichissante d'un côté, mais il faut que ce soit plus universel pour que je ressente l'émotion.

    Et les personnages?

    Ben Starling, le meilleur ami de Quentin, est un adepte des conneries à faire quand on est jeune. Mention spécial pour lui, car il va surtout lui arriver des bouleversements malgré lui. Sa fin est sacrément stéréotypée d'ailleurs.
    Radar et sa famille collectionneuse de "père Noël noirs" m'a davantage plu. Le côté romantique de ce jeune homme a rendu le récit vivant, j'aurai aimé qu'il soit amené à plus de scènes et de textes.
    Les personnages comme Quentin sont loin d'être dans mon top 10. Il ne m'a pas emmené à l'aventure comme j'aurai pensé le faire en lisant le dos du livre, mais dans une phase d'ennui où je n'avais plu qu'à attendre vingt chapitres pour pouvoir accentuer mon envie dans les dernières pages.

    Ma note: 4,5/10...

    Les dernières pages, parlons en. Une fin plutôt positive, un beau message mais Margo et Quentin m'ont déçu, autant que des personnages qui avaient tout pour jouer franc jeu et clore une aventure unique dans une vie et qui ont préféré se la jouer préservateur du destin.
    Je ne suis pas claire, c'est spécialement mon avis.
    Trop d'attente tout simplement.
    S'il y a bien une chose positive, c'est la méthode de l'auteur pour plonger ses lecteurs dans les réflexions. Merci, Mr. Green, ça a très bien marché sur moi. J'ai fini par me poser des questions sur l'environnement dans lequel nous vivons, les degrés de besoin pour chaque chose. C'est important, ne vous refusez pas ces pensées qui rééquilibre votre champ de vision.
    Si ce roman a gagné le prix Edgar Allan Poe de 2009, c'est qu'il y a une raison! Cette raison, je pense que c'est l'image des villes de papier qui amènent les lecteurs à la réflexion du monde et des personnes qui l'entourent, l'importance des aventures dans une vie, et des choses importantes et différentes pour tous qui nous font grandir.

    Bonne lecture!

    Ce roman fait partie du challenge:
    « PopulairePour toujours... jusqu'à demain »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Septembre 2015 à 10:53

    je vient de le commencer et pour l'instant j'aime beaucoup !

    2
    Dimanche 20 Septembre 2015 à 16:04

    @BricBrokàBrak

    J'espère qu'il te plaira plus qu'à moi! Tu as déjà lu d'autres livres de l'auteur?

      • Dimanche 4 Octobre 2015 à 19:12

        Moi j'ai lu "Qui es-tu Alaska" et j'ai adorée ! Sinon, je n'est pas du tout accroché pour "La face cachée de Margot" et je n'est lu que les 180e pages !

    3
    Samedi 3 Octobre 2015 à 21:01

    Je n'ai encore rien lu de cet auteur. CA viendra mais le temps me manque pour découvrir tous ces auteurs a la mode.

    Merci pour le petit mot laisse chez moi et bon dimanche. 

    4
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 14:59

    Merci à toi Philippe! ;)

    J'espère que tu découvriras John Green avec le même plaisir que moi! :3

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :