• Le père Noël assassiné

    " C'est aujourd'hui le 21 décembre et l'on dirait qu'un voile invisible s'est abattu sur la Terre et qu'il l'étouffe et l'empoisonne peu à peu. Le grand jour approche. La fête du cœur. Pourtant, les cœurs ne sont pas à la fête. Ils ne battent pas à leur rythme habituel. Non. Ils battent plus vite. Plus vite et plus fort. Quelque chose ne tourne pas rond. Tout le monde l'ignore. Tout le monde le sait. " p.327

    Le père Noël assassiné

    Auteur: Kenneth B. Anderson
    Catégorie(s): Jeunesse, Thriller
    Age: Dès 13 ans
    Parution: Éditions Pocket Jeunesse / 2016
    Nombre de pages: 384
    Sacrée couverture ! Pocket Jeunesse se lance dans le thriller hivernal. Et plus encore : c'est un conte macabre sur la fête de Noël. Cette dernière est bien connue des enfants comme des grands qui attendent le 25 décembre avec impatience. Cette fois, le lecteur a droit à une version moins enchanteresse que les histoires habituelles. Plus violente, plus sanglante ! Après tout, pour attendre Noël, quoi de mieux qu'une nuit de rêve cauchemar... 

    Quatrième de couverture:

     

     " Plus de sapins, plus de rennes, plus de lutins et surtout plus de cadeaux !

     
    Le 1er décembre, le Père Noël a été assassiné par un monstre sanguinaire, et ses petits assistants massacrés par une horde de créatures maléfiques. Depuis, la magie de Noël a laissé place à l’effroi.
     
    Mais comment sauver Noël, quand la seule personne assez puissante pour combattre cette malédiction n’était autre que le Père Noël lui-même ?
     
    Katrine, Frederik et Jesper ont vingt-quatre jours pour empêcher l’humanité de s’enfoncer à jamais dans les ténèbres…"

    Un peu plus... 

     

    On idéalise souvent les contes pour enfants, on y ajoute de gentils animaux, un méchant qui veut transformer les cœurs des gentils. Mais on ne parle pas des héros ordinaires autant qu'il le faudrait. Car parfois, celui-ci, ou ceux-là, n'ont rien demandé, et pourtant il(s) se voi(en)t confier le destin de l'humanité entre ses mains. Jesper et les jumeaux, Frédéric et Katrine, sont des enfants, réalistes si ce n'est réels. Et Aruld vient les chercher pour sauver Noël après avoir vu des horreurs à l'Atelier. Quoi ? Emmener des collégiens sauver Noël des griffes d'un psychopathe ? Quel idée !
    Et ça, c'est la base d'un roman qui vous fera kiffer les fêtes de fin d'année.
    J'aime à penser que Noël réchauffe les cœurs, que cette fête met de l'enthousiasme et de l'énergie dans les maisons sur toute la planète. Mais si cette fête dépendait réellement d'un bonhomme au gros ventre et à barbe blanche, et si cet homme se faisait tué par un cruel monstre, que ferions-nous ?

    Et les personnages ?

    A voir la couverture originale du roman, on ne pourrait pas s'attendre à rencontrer de gentils personnages, un décor très joli :

     

    Néanmoins : le trio Jesper, Katrine et Frédéric m'a happé, et moi qui craignais de trop anticiper le déroulement de l'histoire, je suis heureuse d'avoir lu ce livre, car oui ce sont des enfants, mais ils évoluent réellement, ils deviennent... tadam ! : MATURES au fil du temps (à ne pas confondre avec la "maturité" sexuelle : rien de ça dans ce livre). Les jumeaux sont attachants, Katrine, en tant que seule fille de l'histoire ( petit malus !), peut faire valoir des talents de combattante, surtout qu'elle ne sera pas épargnée dans cette aventure... 
    Jesper était un peu mon chouchou. Il faisait son malin, jouait sur les mots, grognait quand le destin leur jouait de mauvais tour. Son comportement devient plus raisonnable, et il s'investit de plus en plus dans sa mission. Finalement, le lecteur est un peu pris par le temps, et si les personnages connaissent des malheurs, l'enchaînement de toutes les actions nous empêchent de nous rapprocher d'eux, de compatir réellement.

    Ma note: 9/10 !

    Ce roman déchire les patates des montgolfières ! J'ai été prise dans un élan torride et malfaisant de chapitres en chapitres, et je n'ai pas trouvé de chaise alors que je suis tombée sur le cul. De trouver une histoire comme celle-ci, j'ai eu de la chance.
    Je remercie fortement les éditions Pocket Jeunesse de nous avoir fait découvrir ce roman scandinave.
    L'auteur est l'un des plus farfelus que j'ai pu lire jusqu'ici. Comment vous expliquer que le gore, le cauchemardesque, l'horreur ne seront plus pareil pour moi : ce roman a époustouflé ces sensations. Je conseille ce roman captivant, audacieux, peu ordinaire, à tout amateur de légendes, de contes et autres fantaisies. Si vous aimez le thriller, n'hésitez pas, et si en plus vous êtes du genre impatient, attendre Noël au coin du feu avec ce bon roman sera sans complexe !
    Pour les plus jeunes lecteurs, je ne dirai pas qu'il fait peur, ni qu'il peut heurter la sensibilité de certains adolescents. Ce serait bien vu de demander (si vous l'offrez à un collégien) si ce genre d'histoire où crime et magie s'entremêlent plaît au lecteur en question toutefois.
    Oui, le Père Noël assassiné est un roman qui possède, on prend plaisir à découvrir le déroulement de l'histoire de Noël, on prend goût à la terreur qui y règne !

    Bonne lecture!

    Ce roman fait partie du challenge :

     

    « En avant, les femmes ! Hiver 2016Arte - Tome 2 »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Janvier à 13:24

    C'est un bon livre a lire au mois de décembre, merci pour ta chronique^0^ quel livre lis-tu en ce moment?

      • Lundi 2 Janvier à 18:07

        J'ai fini Les fiancés de l'hiver, donc j'en suis au point mort, j'aimerai lire la suite directement mais je n'ai pas le tome 2 à disposition.... Je vais poster une photo sur Instagram, en espérant que quelqu'un choisisse un livre de ma PAL de janvier ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :