• " Elle était la star montante, celle avec qui il faudrait désormais devenir ami. [...] Elle se sentait belle comme un ange, dangereuse comme un serpent." p.104

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • " Quand on appartenait au Night World, on maîtrisait l'art du secret et on savait se mêler à la foule, passer inaperçu. C'était même ce qui vous permettait de survivre dans un monde où les humains étaient tellement plus nombreux... ces humains qui aimaient tant tuer tout ce qui ne leur ressemblait pas." p.42

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • " Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Après tout, ne vivait-on pas dans une société où bonheur, plaisir et consommation étaient les maîtres mots? " p.63

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • " Pendant un court instant, il regretta de ne pas avoir vécu à l'époque de ses pères. Loin crut-il, d'une certaine magie, des spectres, des abominations animales, mais aussi pour jouir des verts pâturages et des sites historiques pour la plupart enfouis à des dizaines de centaines de mètres sous la mer. Il compara malgré lui les discordances entre l'ère de son ancêtre Martinez avec son temps. Rien ne les rapprochait. Pas même leurs quêtes." p.147

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Pour ceux qui ne connaissent pas le 1, c'est mieux de commencer par le début, même si cette série ne se suit pas vraiment... Il reste des éléments qui sont liés que l'on pourrait apprécier à sa juste valeur si nous sommes patients et qu'on ne saute pas sur les derniers tomes... Good pupil!
    Tome 1 -> ICI

    " J'ai fait connaissance avec la nuit... lui susurrait une petite voix romantique et larmoyante qui tentait une nouvelle fois de la faire pleurer." p.46

    " [...] l'impression qu'on lui avait touché l'épine dorsale avec du fil électrique.

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • " Des morts, nous en avons vu des milliers depuis que nous sommes arrivés à Auschwitz Nous sommes tous des anciens numéros Nous croyons avoir tout vu. Pourtant, ce jour-là, nous découvrons qu'il n'existe pas de limite à l'horreur, qu'il est toujours possible d'aller plus loin. Nous devinons que nous avons franchi une frontière invisible: si nous survivons, nous ne redeviendrons jamais des hommes comme les autres. " p.117

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • *Coup de coeur*

    "Je ne réponds pas. Sa voix, mi-posée mi-dépitée, masculine et vibrante, me et dans tous mes états. J'ai envie de lui hurler de la fermer, qu'il n'est pas mon égal, mais ça ne servirait à rien. Dire que la semaine dernière encore je patrouillais avec Yas dans le but de capturer des salauds dans son genre...

    - Je ne te ferais aucun mal."  p.63

    Lire la suite...

    Pin It

    3 commentaires