• " Les gens d'ici ne respirent pas. Je n'emploie pas ce mot au sens figuré, qui laisserait penser qu'ils courent sans cesse et partout sans prendre le temps de s'arrêter ni de souffler. Non, je veux dire qu'ils ne font pas entrer d'oxygène das leur bouche ni dans leurs narines comme nous, les êtres humains, et comme tous les vertébrés. Ils n'inspirent pas, leurs poumons ne se gonflent pas, ils n'expirent pas ensuite pour rejeter le dioxyde de carbone. Leur poitrine est plate, presque creuse. Ils ne respirent pas.
    C'est la chose la plus importante à savoir." p.49

    Lire la suite...

    Pin It

    4 commentaires
  • " Je souris. Je comprends ce que mon père essaie de faire. J'ai vu tes photos, alors tu as le droit de regarder les miennes. Cinquante-cinquante. On est à égalité. J'espère simplement qu'il n'y a pas que ça dans le carton, parce qu'un blog, c'est beaucoup plus qu'une somme de clichés. Un blog, ça raconte. Un blog, ça vit." p.38-39

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • " -Je pense que tu es courageuse, dit-il. Je pense que vous avez tous du courage de venir dans des endroits comme celui-ci, d'essayer de grandir. C'est difficile, non?
    - Qu'est-ce qui est difficile?
    - D'essayer de découvrir comment être soi-même.
    Elle hocha la tête.
    - Il y a de nombreuses façons de le faire, Mina. Une façon différente pour chacun d'entre nous. Et tu sais quoi? Ça reste difficile toute la vie. " p.246

    Lire la suite...

    Pin It

    2 commentaires
  • " -Dites-moi, tante Agatha, fit Morgana en soulevant sa tasse de thé, que savez-vous du comte Malcolm Greewald?
    - Cet Écossais? Il ne conviendra guère à Rosalie, décréta-t-elle d'un ton péremptoire.
    - De toute évidence, admit Morgana. Alors?
    - Que pourrais-je vous dire que vous ne sachiez déjà? Il est riche, brillant et extrêmement influent du fait de son amitié avec le prince régent, mais c'est aussi un dévoyé doté d'un charme et d'une beauté insolente.
    - Ça, je le sais déjà, mais encore?
    - Je ne sais que fort peu de choses, le compte est un homme fort discret, il paraît peu en société et reste malgré son rang d'un caractère assez sauvage...
    Morgana sourit.
    - Vous le dépeignez comme un barbare...
    - Ne vous ai-je pas dit qu'il était écossais?" p.42
    J'adore ce passage, ce n'est pas mon préféré, mais la tante Agatha commence fort avec son goût des ragots et sa vision de la sauvagerie écossaise!

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • " - Merci, Lionel, tu es sympa.
    Sans dire un mot, elle pose alors sa petite tête sur mon épaule. Ses cheveux sentent toujours autant l'abricot, malgré nos récentes cavalcades. [...] Cette histoire va très mal finir pour moi, je le sens. Très mal finir. Je sais que mon destin de chic type est en  train de se mettre en marche sans que je ne puisse rien faire pour arrêter la cruelle roue de la fatalité." p.126

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • " La pluie tombait dru. Aucun parapluie ne la protégeait. Elle se retourna. La grande silhouette dégingandée de son père n'était pas là.
    Elle était seule. Ou plutôt effacée.
    "Ta vie d'avant n'a plus aucune valeur. N'y pense plus. Ne te laisse pas submerger par une quelconque nostalgie." " p.141

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • " C'est extrêmement perturbant de plaindre une personne que l'on admire. Et c'est encore plus dérangeant de savoir que cette personne ne se rend pas compte qu'elle est à plaindre." p.60

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire