• Le concours des 50 J'aime Facebook de Rivières de Mots!

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • "La première fois que j'ai vu Scarlett, c'est le jour où elle a emménagé dans notre quartier avec Marion, sa mère. J'avais onze ans. [...] Elle n'a pas fait attention à moi, lorsque j'ai remonté l'allée de son jardin pour m'arrêter devant son perron, juste sous le store de sa véranda, où là, j'ai attendu qu'elle prenne la parole la première. [...] J'étais atrocement timide" p.13
     
    "Cet été-là j'avais un nouveau moi qui évoluait au fil des nuits estivales trop chaudes, trop moites. J'ai fumé mes premières cigarettes, bu ma première bière; je me suis offert un super beau bronzage et me suis fait deux fois percer les oreilles." p.27

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • *Coup de coeur*

    "- Vous, enfants malades, êtes inévitablement stoppés: vous êtes condamnés à vivre le restant de vos jours comme les enfants que vous étiez au moment de votre diagnostic, des enfants qui croient à une vie après la fin d'un roman. Et nous, adultes cela nous fait pitié ..." p.202
    "- Je suis une grenade, ai-je répété. Je ne veux pas voir de gens. Je veux lire des livres, réfléchir et être avec vous, parce que vous, je ne peux pas faire autrement que de vous faire du mal, vous êtes déjà dedans jusqu'au cou. Alors laissez-moi faire ce que je veux." p.109

    Lire la suite...

    Pin It

    5 commentaires
  • " - Je vous l'ai dit, jamais je ne prends une femme de force. Mais cela ne fait rien. Vous viendrez à moi de votre propre choix.
    - Aucune chance.
    - J'en vois beaucoup, au contraire! Vous êtes d'une nature très conflictuelle, Eugenie. Même si vous ne vous en rendez pas compte, vous êtes attirée par des choses dont vous savez qu'elles ne le devraient pas. Vous aimez jouer avec le danger. Il vous excite. C'est la raison pour laquelle vous combattez si agressivement les créatures de l'Outremonde. C'est la raison pour laquelle vous êtes venue ici sauver cette fille, même si vous êtes consciente que c'est de la folie." p.151 (dialogue entre Dorian - un roi Faës- et notre héroïne Eugenie)

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Ma PAL du mois d'Avril 2014...

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • " - Tu es une gentille petite, il me semble. Alors, je vais te donner un conseil, Beth: sois toujours sage et respectueuse de la loi. Car, sais-tu ce qui arrive à ceux qui ne respectent pas les règles édictées par notre Commandeur? Le sais-tu?
    Tandis qu'il prononçait ces paroles, il ne regardait plus l'enfant mais dévisageait sa mère avec insistance. La petite fit non de la tête.
    - Ceux-là, dit-il, nous les écrasons comme de sales petites bêtes." p.38
    On voit bien maintenant qui dirige (le Commandeur donc) et fait appliquer les lois tout en instaurant la peur auprès des habitants, et même aux enfants (la Milice).

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • "En partant ce matin, j'ai regardé longuement mon clodo. Entre son cœur et ses fringues crasseuses, dans mon sac à dos, au milieu de mes bouquins de cours, il y a le même objet. Un livre. Le Lion. Un fil invisible qui nous lie, que personne, sauf moi, ne soupçonne. Alors sur le chemin du lycée, je me mets à rêver."

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire