•  

    "- On pourrait le faire, tu sais, dit Gale d'une voit douce.
    - Quoi donc ?
    - Quitter le district. Nous enfuir. Vivre dans les bois. Ensemble, on pourrait réussir.

    Je ne sais pas quoi répondre. L'idée est tellement absurde.
    -S'il n'y avait pas les enfants, s'empresse-t-il d'ajouter. "
      p.15 

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • " Il y a bien longtemps, les gens parlaient du miracle de la naissance, de la venue au monde d'un nouvel être... [...] Les enfants sont plus exigeants que la science." p.109

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • " Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Après tout, ne vivait-on pas dans une société où bonheur, plaisir et consommation étaient les maîtres mots? " p.63

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • *Coup de coeur*

    "Je ne réponds pas. Sa voix, mi-posée mi-dépitée, masculine et vibrante, me et dans tous mes états. J'ai envie de lui hurler de la fermer, qu'il n'est pas mon égal, mais ça ne servirait à rien. Dire que la semaine dernière encore je patrouillais avec Yas dans le but de capturer des salauds dans son genre...

    - Je ne te ferais aucun mal."  p.63

    Lire la suite...

    Pin It

    3 commentaires
  • "-Mais tu te trompes au sujet de tes parents, et tu te trompes au sujet de Grange Hall et de Mrs Pincent. Je vais trouver le moyen de sortir d'ici, et tu dois m'accompagner. Nous ne sommes pas en sécurité.
    Anna le(->Peter) toisa avec mépris:
    - Bien plus qu'en voulant nous évader à l'Extérieur, où on enverrait les Rabatteurs à nos trousses pour nous expédier aux travaux forcés." p. 83

    Lire la suite...

    Pin It

    2 commentaires
  • "Nous qui travaillons depuis des années et sans relâche au Centre de recherche avons la satisfaction de savoir que nous avons sauvé de la dépression ou de la délinquance une jeune fille que la peur de vieillir rendait de plus en plus agressive. Le choix qui s'est porté sur elle, tout comme sur les vingt-neuf autres sujets, ne s'est pas fait au hasard. Quand Théa a accepté le traitement, elle était sur le point d'être exclue de son établissement scolaire. Elle était en rupture parentale. Ses amis étaient marginaux. Son choix actuel de prendre une année sabbatique afin de réfléchir à son avenir se fait dans un tout autre contexte, sereinement, et s'inscrit dans un projet de vie choisie par elle. Elle a prit ses distances avec ses amitiés douteuses. Elle construit une relation amoureuse durable. Théa est entrain de mettre toutes les chances de son côté pour son bonheur à venir, alors qu'avant le traitement, elle les détruisait une à une. On pourrait dire que, en supprimant cette peur panique de vieillir qui comme vous le savez n'est étroitement liée à l'idée de performance dans notre société, nous avons sauvé Théa..." Professeur Jones, p.184

    Lire la suite...

    Pin It

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique