• " Une fois de plus, Hardin me prend par le bras et m'entraine dans une petite ruelle entre deux bâtiments, loin des badauds.
    - Tess, je...je ne sais pas où j'en suis.
    - C'est toi qui m'as embrassé en premier.
    - Ouais... mais tu ne m'as pas arrêté... Ça doit être épuisant?
    - Qu'est-ce qui doit être épuisant?
    - De faire comme si tu n'avais pas envie de moi, alors que nous savons toi et moi que c'est le contraire.
    - Quoi? Moi? Je n'ai pas du tout envie de toi. J'ai un copain.
    La véhémence avec laquelle ces mots sortent de ma bouche souligne leur absurdité et le fait sourire. Il vient plus près de moi.
    - Un copain qui t'ennuie. Admets-le, Tess. Pas à moi, mais à toi-même. Il t'ennuie.
    D'une voix plus basse et sensuelle, il ajoute:
    - Est-ce qu'une fois il t'a fait ressentir la même chose que moi?
    - Quoi? Bien sur que oui.
    Ce qui n'est pas vrai.
    - Non c'est faux. Je suis sûr qu'on ne t'a jamais caressée... pour de vrai.
    Ses mots font courir en moi une sensation de chaleur que je commence à connaître. Je recule, mais il fait trois pas vers moi.
    - En quoi ça te regarde?
    - Tu n'imagines pas ce que je pourrais te faire ressentir."

    Lire la suite...

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique