• Jeunesse

    Tous les livres de catégories jeunesse que j'ai lu :)

  •  L'été de tous les possibles

    Catégorie(s): Jeunesse, Contemporain
    Parution: Éditions Gallimard  / 2021
    Nombre de pages: 464 pages
    Le seul livre qui m'a accroché cet été, ce fut le dernier roman de Jennifer Niven. Vous la connaissez peut-être grâce à Tous nos jours parfaits, moi en tout cas je l'ai découverte avec ce roman-ci. Et ce fut une claque, comme pour beaucoup d'autres lecteurs avec qui j'ai partagé mon ressenti à propos de cette auteure.

    Résumé

    Ce devait être l’été de sa vie : un road-trip avec sa meilleure amie, quelques flirts et sa première fois. Claudine avait tout prévu… sauf le divorce de ses parents. Traînée par sa mère sur une île perdue, elle s’apprête à passer un mois de juillet déprimant quand elle rencontre Jeremiah Crew. Après tout, quoi de mieux pour se changer les idées qu’un crush de vacances qu’on ne reverra jamais ? Et aucun risque de tomber amoureuse en à peine 35 jours...

    Mon avis

    Avec ce livre que j'ai lu il y a déjà plusieurs semaines, j'entretiens encore un lien fort. En effet, l'histoire de l'adolescente Claudine m'a profondément touché. Elle partage sur des thèmes forts comme le divorce, la sexualité, l'envie de s'aventurer très vite et puis finalement le plus doucement possible dans ce qu'on imagine être la vie d'un adulte, car, avec ironie, l'auteure dessine tout à fait ce qu'on ressent quand à 16 ans on découvre "l'envers du décor", les tracas et l'hypocrisie que Claudine expérimente malgré elle.
    J'écris cette chronique en repensant à toutes les émotions que ce livre m'a fait traversé. Les moments heureux, qui s'établissent dans les moments dramatiques, font de ce roman une belle adaptation de l'espoir qui touche tout l'univers de l'adolescent, ces moments que l'on vit pour la première fois, et qu'on voit trop vite filer pour appartenir à notre passé l'instant d'après. Devenir mature, adulte, signifie peu pour Claudine, et pourtant reste au centre de ses réflexions. Ce personnage principal n'est pas une caricature de l'adolescente qui se penche sur l'avenir, il est issu d'une sincérité et d'un touchant témoignage de ce que toutes jeunes femmes peut traverser au moment le plus "glorieux" de leur vie...
    Au début, je dois avouer que j'étais embarrassée de lire certains propos immatures de la part du personnage principal. Faute à ma propre "vieillesse" j'imagine, qui a sans doute oublié par quelles pensées une lycéenne peut être traversée au sujet de son quotidien. Mais avec le recul, cela n'a pas dérangé ma lecture, bien au contraire. Ses pensées agrémentaient de formules véridiques et sans tabous la plupart des thèmes réalistes dévorées par les clichés dans la plupart des romans jeunesse (notamment les romances).
    Autant dire que l'apparition des drames dans la vie de Claudine ont contrebalancé l'effet gnangnan de certains passages ou dialogues, d'autant plus que cela correspond aussi au départ en vacances de la jeune fille et de sa mère, ces vacances d'été qui promettaient bien des rebondissements. Je n'ai alors pas été déçu de poursuivre ma lecture, car l'évolution du personnage, la particularité de son caractère "naïf" et pourtant au combien rebelle permet selon moi d'ajouter un petit coup de neuf dans les traditionnels portraits de la jeune adolescente en littérature jeunesse.
    Le décor de ce roman m'a (bien sûr) rappelé le lieu de vacances rêvé que l'on peut retrouver dans certaines références (celui de Lena dans Quatre filles et un jean, ou dans Mamma Mia) et ce fut ô combien dépaysant, frais et riche. De même, le jeune homme grâce à qui le coeur de notre Claudine est en pleine indécision est encore une fois bourrée de charme, suggérant là encore une multitude de clichés du beau jeune homme sauvage, tout en étant lui aussi authentiquement originale grâce à l'imaginaire de Jennifer Niven.

    Pour conclure

    La romance de nos deux héros a touché directement ma fibre romantique, celle qui sommeille jusqu'au prochain livre qui fera battre mon coeur. Il n'est peut-être pas un roman à lire en plein hiver mais vous devriez très certainement vous accordez un temps dès le retour du soleil et des chaleurs estivales pour admirer la relation que naît entre Claudine et Miah, pleine de tendresse et pourtant destinée à finir. Cela renforcera pour moi le côté réaliste de ce roman, qui ne trahit pas sa promesse de faire vivre une belle aventure à ses lecteurs.

    Bonne lecture.


    votre commentaire
  • Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • "Je voulais montrer aussi qu’on ne devient pas le meilleur dans sa discipline sans être très exigeant avec soi-même." Françoise Dargent.

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • "Les gens, en général, ils ne savent pas ce qui les rendrait heureux."

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire