• " Mais si on peut laisser la tristesse dans l'herbe derrière soi, il faut le faire. On la tient couchée dans l'herbe. On lui explique doucement qu'on veut autre chose, que ce n'est pas contre elle, mais qu'on s'en va." p.52

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • " - Je doute sérieusement, continua Leila, que ce que tu t'apprêtes à dire ait quoi que ce soit de stupide. Et, quand bien même, la stupidité fait partie de notre condition humaine. Surtout quand il s'agit de nos émotions." p.341

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • " A ce moment-là, il y avait un obstacle entre moi et le monde. Je voyais ça comme une grosse dalle de verre, trop épaisse pour passer au travers. Je pouvais me faire de nouvelles copines, mais jamais elles ne pourraient me connaître, me connaître à fond, parce que jamais elles ne pourraient connaître ma sœur, la personne que j'aime le plus au monde. Et elles ne pourraient jamais savoir ce que j'ai fait. J'étais condamné à rester derrière une vitre trop épaisse pour être traverser p.77

    Lire la suite...

    Pin It

    4 commentaires
  • " - Nous ne sommes pas des terroristes! Nous sommes des combattants de la liberté!
    - Ce qui est bon l'un est un poison pour l'autre, a jeté Minerva d'une voix cinglante. Vous posez des bombes et vous tuez des innocents...
    - Et combien de Nihils sont tués chaque jour par l'oppression prima? Combien d'entre nous meurent physiquement et mentalement par la faute de votre système injuste ? Mais tant que ça ne vous touche pas directement, c'est comme si ça n'existait pas. Vous ne nous écoutez pas quand nous essayons de vous faire entendre ce que nous ressentons. Nous sommes obligés de crier et de crier fort.
    - Poser des bombes et tuer des innocents, c'est votre façon de crier? a demandé Minerva.
    - Ça attire votre attention." p.34

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Tout d'abord bande de fous du livre, j'espère que vous avez passé d'agréables fêtes, qui vous offriront de merveilleux souvenirs pour commencer du bon pas l'année 2016. Je vous souhaite à tous une heureuse année, la santé, le plaisir, l'amitié, la fortune et l'amour de la lecture toujours plus grand! <3
    Place au premier article de 2016:
    Mon monde en saison, Numéro 1!
    Je partagerai dans cette rubrique à chaque saison ce que je préfère regarder sur le moment, ce que j'écoute - en boucle souvent- pendant telle lecture, et de temps en temps, vous aurez droit à quelques commentaires sur l'actualité, histoire que tout le monde soit au courant de ce que je pense (même si de vous à moi, ça n'apportera aucun sens nouveau à votre vie! :p ).
    S'il vous plaît, souhaitez-moi bonne chance et soyez au RDV! ;)

    Lire la suite...

    Pin It

    2 commentaires
  • " Et voilà. Le pire, c'est que tout le monde tourne en rond en paraissant accepter plus ou moins son sort lamentable. Douglas est une exception. Il passe beaucoup de temps à sauter d'un arbre, mais il se décourage quand rien ne se produit, à part une entorse de temps en temps. Personne ne se lance à la poursuite du bonheur, avec ou sans entorse. J'ai l'impression que pour nous tous, le bonheur n'est même pas un point minuscule à l'horizon. Il a émigré sous d'autres climats et n'a pas laissé d'adresse. Il est peut-être en Amérique...
    Il faut que ça change." p.91

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire