• Tag guerre

    Résultats pour la recherche du tag guerre :
  • " Cam était tellement plus claire, plus facile à comprendre. Il était l'algèbre et Daniel l'arithmétique. Or, elle avait toujours adoré le calcul, surtout s'il lui fallait parfois une heure pour résoudre une seule équation." p. 244

    Lire la suite...

  • Lire la suite...

  • " Il y a quelque chose dans le mariage, qui le rend impossible, instituant l'idée que l'amour est un besoin naturel. L'amour n'est pas un besoin, pas davantage le résultat d'un désir; lorsqu'il survient, l'amour est toujours une fracture dans l'ordre du monde. C'est pourquoi des époux dignes,...

    Lire la suite...

  • " La vie est tellement complexe. Et tellement incongrue. Il y a à peine quelques mois, toute honte bue, l'Occident tapissait mon chemin de velours, [...]. Et aujourd'hui, on me traque sur mon propre fief comme un vulgaire gibier." p.154

    Lire la suite...

  • " Elle (la grand-mère de Lula) parlait yiddish avec un fort accent polonais dont elle n'avait jamais cherché à se débarrasser. Mais elle chantait merveilleusement, en yiddish, en polonais et même en allemand, et me disait dans le creux de l'oreille que le yiddish n'était pas une langue pour...

    Lire la suite...

  • ...demanda encore Jonas. - Tu crois peut-être que j'ai eu le choix? Que ce soit sous le règne de Staline ou sous le règne d'Hitler, cette guerre nous anéantira tous. La Lituanie est prise au piège -coincée entre deux tyrans. Vous avez entendu l'homme de Kalmanka tout à l'heure. Les Japonais ont...

    Lire la suite...

  • "- Arpius, je te prie de me dire ce que tu penses de mon cousin Guerolf. - Soit. Eh bien, je pense que si la jalousie se pesait en kilos, son cheval s'écroulerait sous lui. - Sans doute, mais de là à me faire tuer, il y a... - Il vous étriperait avec autant de regret que j'en ai à vider un...

    Lire la suite...

  • " Stambek rigole et nous progressons gaiement dans les entrailles coupantes de la montagne. C'est un bon camarade. Dommage que je sois trop fatigué le soir pour jouer avec lui... La pure vérité, c'est que je regrette le temps où je cavalais dans les escaliers avec Baksa, Emil et les autres....

    Lire la suite...